Archives pour le mois de : juin, 2010 (Page 4)

Il était une fois à Odanak…

08 juin
8 juin 2010

ODANAK, le 8 juin 2010 : Il était une fois à Odanak…

Après, environ huit jours de fouilles et près de 121 sondages, répertoriés grâce au GPS, une pierre à fusil a été mise à jour.

Il s’agit d’une petite pierre de silex taillée, destinée à enflammer la poudre d’une arme à feu à l’aide d’étincelles produites par une pièce métallique, appelée batterie. L’exemple qui a été découvert sur les terres d’Odanak, daterait d’au moins 300 ans.

La découverte, ce matin, de chevrotine grossièrement fabriquée corrobore la présence de la pierre à fusil, trouvée, hier, quelques mètres plus loin. Cependant, une question se pose. Le site actuellement fouillé soulève plusieurs interrogations, notamment concernant la nature et la fonction du lieu même. A quelque pas de là, les archéologues ont noté une excavation à proximité d’une source d’eau. La configuration du site est complexe. Est-il un lieu d’habitat fixe ou seulement un lieu de passage? Peut-être que les sondages à venir répondront à cette question…

Le rythme de travail est soutenu. Geneviève Treyvaud et Michel Plourde sont assistés de Richard Gill et de Steve Gill, deux membres de la communauté abénakise. Ce dernier est présent sur le site, aujourd’hui, à titre de bénévole. Peut-être que l’arrivée de ces deux hommes, formés comme techniciens-archéologues va susciter de nouvelles vocations auprès d’autres personnes.

Richard GILL

Steve GILL

Fort d’Odanak ou le travail de terrain

08 juin
8 juin 2010

Le site CaFe 4 se trouve en forêt. Les fouilles sont, d’ailleurs, accessibles aux résidents et aux visiteurs du Musée. N’hésitez pas à venir rencontrer les archéologues.

Les recherches archéologiques ne sont pas toujours aisées. Il faut se frayer un chemin entre les arbres, les souches, les orties, l’herbe à puces et les ronces tout en tenant compte des aspérités du terrain.

Ce mardi, deux membres de la communauté d’Odanak sont venus rejoindre le duo d’archéologues : Richard Gill qui sera présent sur le terrain jusqu’au 23 juin et Steve Gill, venu apporter son aide aujourd’hui. Chacun d’entre eux découvre le métier et est formé aux techniques de sondages et de fouilles archéologiques. Pour son premier jour, richard Gill souligne qu’il ne « s’attendait pas à ça« .

Accroupis, assis sur le sol, même parfois couchés, debout, l’archéologue doit s’adapter aux réalités du terrain.

Un bilan hebdomadaire positif

04 juin
4 juin 2010

Aujourd’hui, vendredi 4 juin 2010, les fouilles ont été fructueuses. Plusieurs tessons de céramiques ont été révélés. Ces morceaux de poterie s’apparentent à ceux découverts les jours précédents.

Après plus d’une cinquantaine de sondages effectués entre le 27 mai 2010 et le 3 juin 2010, le bilan des travaux réalisés par les archéologues est positif. Les interventions de cette semaine se sont déroulées sur trois endroits différents :

*embouchure du chenal Tardiff.

*vers le presbytère, sachant, qu’en 1967, de premières recherches archéologiques avaient été effectuées dans ce périmètre.

*enfin, les sondages ont été réalisés d=suivant un axe Sud-Est et Sud-Ouest, en bordure de la rivière Saint-François.

Les tessons ne permettent pas, pour l’instant, l’analyse des croûtes alimentaires éventuelles dans la mesure où ils sont trop petits. Mais les recherches ne font que commencer…

De découvertes en découvertes…

04 juin
4 juin 2010

ODANAK, le 4 juin 2010 : De découvertes en découvertes…

Aujourd’hui, de nombreux tessons de céramique ont été découverts à la suite de fouilles minutieuses. Cette poterie, parfois décorée, est toujours de la même qualité que celle mise à jour précédemment. En revanche, certains des tessons trouvés ce matin, ont des dimensions plus importantes, ce qui va peut-être permettre une analyse plus pointue des contenants et des contenus.

Parmi ces tessons de céramique, Geneviève Treyvaud a découvert un lithique, sans doute provenant d’un outil. Cette découverte est encourageante pour la suite des recherches.

L’archéologie demande une grande polyvalence. Les archéologues possèdent plusieurs domaines de compétences. D’un point de vue technique, la maîtrise de la topométrie est indispensable. L’arpentage permet de baliser le site de fouilles et de localiser avec précision, les sondages effectués afin de pouvoir revenir sur les lieux plus tard.

CaFe 4

03 juin
3 juin 2010

Le site de fouilles du projet Fort d’Odanak est inscrit officiellement dans la banque de données du Québec sous le nom de CaFe 4.

Pour avoir de plus amples informations sur cette première semaine de fouilles, assistez à la réunion d’information ce jeudi 3 juin à 17h au Musée des Abénakis.