LA CHRONIQUE DES ARCHÉOLOGUES

02 sept
2 septembre 2013

Localiser la première chapelle

 
À l’occasion des fouilles menées en 2012, des alignements de pierres équarries furent découverts tout juste devant le presbytère et, fait particulier, ces derniers n’étaient pas assortis d’artéfacts rattachés à des activités domestiques. Ces éléments seraient-ils les restes de la première chapelle construite à l’intérieur de l’enceinte fortifiée? Cette année, des tests de résistivité magnétique du sol menés en périphérie des alignements laissent présager la présence de vestiges additionnels. Lors de la semaine du 2 septembre 2013, des tranchées seront réalisées afin de délimiter l’étendue des pierres et éventuellement de définir le périmètre de la chapelle. S’agit-il toutefois des restes du bâtiment reconstruit après l’assaut destructeur des troupes de Rogers en 1759?

Plan de la communauté d’Odanak vers 1854. Auteur inconnu. BANQ


 

Prévisions pour l’automne

 
Outre le projet de fouille qui visait à retracer et fouiller les restes de l’enceinte fortifiée, des recherches archéologiques seront menées le long de la rivière Saint-François, entre son embouchure et Richmond. Le but de l’exercice est de faire la lumière sur l’utilisation de cette route d’eau par les Abénakis après leur installation à Odanak, au XVIIIe siècle, et de déterminer à quand pourraient remonter les premiers déplacements dans la région depuis la Nouvelle-Angleterre, territoire ancestral des Abénakis. 100 ans ou 1000 ans?
 
 
Par Geneviève Treyvaud et Michel Plourde