Un sceau et des os

20 août
20 août 2014

Les membres de l’équipe d’archéologie ont eu droit à de belles découvertes pour clore les fouilles effectuées à l’intérieur du quadrilatère historique d’Odanak.

Un sceau a été mis au jour sur le site archéologique, ce matin. Les sceaux sont associés à la traite des fourrures entre les Abénakis et les Français. À l’époque du Fort, les sceaux, faits de plomb, étaient apposés sur les liens (sur les cordages) qui retenaient les fourrures amassées en ballot. À cette époque, les cachets qui y étaient apposés représentaient le symbole d’une autorité française.
Le sceau trouvé ici présente quelques lettres ainsi qu’une marque en forme de croix. Lorsqu’il sera nettoyé, il sera plus facile de l’identifier en le comparant aux autres sceaux trouvés sur les sites contemporains du Fort ou avec la collection des sceaux des archives de France et de la marine.

Sceau

Sceau vu au microscope

Également, après avoir trouvé un grattoir en os et des perçoirs en pierre et en fer en 2013, puis une alène en os en 2014, plusieurs os d’animaux ont été mis au jour sensiblement au même endroit. D’après les ossements et les dents, ils sembleraient qu’ils appartiennent à un animal herbivore, possiblement à un cervidé. Ces informations seront connues sous peu.

Ossements