A la recherche du Fort Crevier.

22 juin
22 juin 2010

ODANAK, le 22 juin 2010 : A la recherche du Fort Crevier.

A Notre Dame de Pierreville, s’érigeait le Fort Crevier, une des nombreuses fortifications construites en Nouvelle-France pour prévenir les attaques des iroquois, notamment.

Geneviève Treyvaud et Michel Plourde devant la stèle commémorative du Fort Crevier installée au milieu des années 1920

Geneviève Treyvaud et Michel Plourde adoptent une nouvelle stratégie de recherches. En effet, face aux difficultés rencontrées pour localiser le Fort Odanak, les archéologues ont du s’adapter à la réalité du terrain. Grâce aux cartes et aux plans d’époque, ils vont tenter de retrouver le fort Crevier. Pourquoi, me dirait-on? Chaque fort est situé, sur les plans d’autrefois, par rapport à un autre fort. Donc, avec la localisation du Fort Crevier et la conversion des mesures d’alors (toises, lieues,…) en mesures d’aujourd’hui, il serait possible de retrouver le lieu où était érigé le fort abénakis.

La rivière Saint-François depuis Notre-Dame de Pierreville

Les plans d’époque situent le Fort Crevier en bordure de la rivière Saint-François. Les archéologues tentent de déterminer une place stratégique, correspondant au plan qu’ils ont en possession, qui aurait pu accueillir une construction de ce type.

Les fouilles archéologiques touchent bientôt à leur fin. Geneviève Treyvaud et Michel Plourde commencent à établir un plan de travail pour l’automne et l’hiver à venir afin de préparer le terrain pour les recherches à venir.

Le projet Fort d’Odanak, le passé revisité! a révélé les richesses historiques dont recèlent la terre abénakise. Les perspectives d’avenir en matière d’archéologie sont grandes.