Qu’a-t-on au menu?

25 juil
25 juillet 2012

L’étude des restes fauniques présents sur un site permet d’étudier l’alimentation des habitants qui occupaient ce site. Depuis le début des fouilles, l’équipe a trouvé un certain nombre d’ossements animaux. Parmi ceux-ci se retrouvent certains os caractéristiques. En voici quelques-uns.

Dents animales

Ici, ce sont des dents qui sont représentées. Les dents, tout comme les autres ossements permettent de savoir plusieurs choses au sujet de l’animal auquel elles appartenaient. Elles indiquent notamment le sexe et l’espèce de l’animal. Les squelettes s’adaptent selon l’habitat et le régime alimentaire différentes espèces. Les dents indiquent aussi l’âge de l’animal. En effet, chez les animaux, tout comme chez les humains, les dents ne poussent pas toutes au même moment chez le petit et à l’âge de la puberté, les dents de lait tombent pour être remplacées par des dents d’adulte. De plus, tout au long de la vie de l’animal, la dent évolue. Chaque année, deux cernes de croissance s’accumulent sur chacune. Ces cernes de croissance permettent de connaître l’âge de l’animal au moment de son décès, mais aussi la saison de celui-ci, donc à quel moment il a été chassé. Certains ossements présentent des traces de boucherie, ce qui permet de documenter les techniques de dépeçage et les façon de manger des groupes habitants les sites archéologiques dans lesquels ces os ont été découverts.

La première dent qui est sur l’image est une dent de carnivore généraliste. Il s’agit probablement d’un chien ou de son ancêtre, un loup. La deuxième est une canine dont la racine est complète. La dent suivante est une dent de carnivore/omnivore, probablement un ours. La dernière est une dent d’herbivore spécialisé, caractéristique par ses multiples rainures verticales. Il s’agit probablement d’un castor.

Une incisive de castor a aussi été découverte par l’équipe. Cet animal a longtemps été très important sur le territoire nord-américain. En effet, le commerce des fourrures entre les Premières Nations et les Européens est bien connu. Le castor était toutefois chassé avant la période de contact. Toutes les parties de cet animal étaient utilisées. La viande et la queue des castors étaient consommés. Les os étaient utilisés pour la fabrication des outils. Les incisives étaient utilisées comme grattoir et comme couteau croche et finalement, la fourrure servait à la fabrication de vêtements et était échangée avec les Européens à partir de la période de contact.

Dents de castor