10 juil

Fort d’Odanak : le projet

Amorcé en 2010, le projet Fort d’Odanak: le passé revisité vise à localiser un village fortifié construit vers 1704 aux abords de la rivière Saint-François. Sa découverte constituerait un précédent historique en Amérique du Nord puisqu’il s’agit de la seule fortification commandée par le roi de France construite par un contingent militaire français et abénakis, puis habitée par une population autochtone.

Sous la direction des archéologues Geneviève Treyvaud et Michel Plourde, les recherches archéologique permettront de documenter plus précisément les modes de vie du passé et de répondre à des questions pointues telle que la reconstitution des techniques artisanales, de la diète alimentaire et du tissu végétal notamment en ce qui concerne les plantes médicinales afin d’encourager un programme de réintroduction de la flore disparue.

Les recherches archéologiques de cet été ont comme objectif d’identifier les schèmes d’établissements, les aires de travail et des éléments bâtis tels que la première église construite en 1700, ainsi qu’élucider la question de la palissade.

Grâce à une subvention de 34 000 dollars du ministère de la Culture et des Communications, dans le cadre d’un appel de projets en Patrimoine culturel, une semaine supplémentaire de fouilles a été ajoutée à la campagne de cet été. Cet appui financier permettra également de réaliser des sondages archéologiques le long de la rivière Saint-François entre le lac Saint-Pierre et Drummondville à l’automne 2013. Ces opérations permettront de documenter les différents établissements occupés par les Abénakis et les premiers colons français et anglais.

Au terme du projet, en 2014, une synthèse sur l’occupation abénakise du territoire sera réalisée ainsi que la mise en valeur des artéfacts découverts au cours des quatre années du projet.

La réalisation du projet archéologique Fort d’Odanak: le passé revisité est possible grâce à une contribution de 198 000 dollars dans le cadre du Programme d’aide aux musées, volet Patrimoine autochtone. Ce programme a pour but de soutenir l’enrichissement, la préservation et la gestion du patrimoine culturel autochtone. Il vise également à sensibiliser le public à mieux connaître et comprendre la richesse et la diversité des cultures autochtones.

Le Musée des Abénakis, gestionnaire du projet, remercie également les partenaires suivants pour leur contribution au projet et la réalisation de ce Journal de bord:
• La Commission locale des Premières Nations d’Odanak;
• le Conseil des Abénakis d’Odanak.