De la céramique sur les terres d’Odanak

02 juin
2 juin 2010

Plusieurs tessons de céramique de grande finesse ont été découverts aujourd’hui sur le site de fouilles.

Dans les sondages, Geneviève Treyvaud, a noté la présence en grande quantité de charbon. Ces morceaux de charbon, qui peuvent atteindre un diamètre, d’environ, 4cm, sont très utiles pour déterminer une datation du site du sondage.

Des sondages prometteurs

02 juin
2 juin 2010

ODANAK, le 2 juin 2010 : des sondages prometteurs.


Ce matin, un tesson de poterie, sur lequel une décoration qui a pu être réalisée avec un peigne d’os, datant d’environ 1500 ans avant aujourd’hui a été decouvert lors d’un sondage aux abords de la rivière Saint-François. Cette poterie est d’une grande qualité vu la finesse de la paroi.

Sur la photo, on aperçoit bien les différentes strates de terre, la couche supérieure étant brulée. La découverte de tessons brûlés dans un rayon de cinq mètres pourrait attesté la présence d’un foyer, d’un endroit de cuisson.

En ce qui concerne la technique employée, les archéologues procèdent à partir d’une borne notée 0’0. De ce point, suivant les points cardinaux, le terrain est balisé, les sondages étant effectués de cinq mètres en cinq mètres. Il apparaît aujourd’hui un axe, l’axe Ouest, le long duquel les sondages sont plus fructueux.

 

Le matériel utilisé pour effectuer les sondages se compose de pelles, de truelles, de sécateurs pour couper racines, branches et autres végétaux gênants pour un travail optimum, des tamis de différentes grandeur et un carnet de notes dans lequel est mentionné les coordonnées du sondage, les objets découverts et les remarques éventuelles liées aux recherches.

Une riche collection archéologique

02 juin
2 juin 2010

En ce premier jour de juin, le beau temps n’est pas au rendez-vous. Les averses abondantes empêchent les archéologues, Geneviève Treyvaud et Michel Plourde de se rendre sur le terrain. Ils en profitent donc, pour analyser les artefacts trouvés en début de semaine et étudier consciensieusement la collection archéologique du Musée des Abénakis qui fera, prochainement, l’objet d’une exposition.

 

 

Odanak à la Une de l’Annonceur

01 juin
1 juin 2010

L’Annonceur, le journal local, offre au projet Fort d’Odanak, le passé revisité, la première page de son édition hebdomadaire.

Premières découvertes encourageantes

01 juin
1 juin 2010

ODANAK, le 1er juin 2010 : Premières découvertes encourageantes.

Plusieurs tessons de poteries ont été mis à jour en début de semaine alors que les sondages n’ont pas encore véritablement débutés. La plupart de ces éléments dateraient de la fin de la préhistoire, c’est-à-dire que ces artéfacts seraient les témoins d’une première période de contact. Il s’agit d’un morceau de poterie sur lequel on distngue des incisions faites à l’ongle entre l’intérieur de la paroi interne et l’angle de la lèvre du contenant. Un autre tesson de céramique possède sur sa paroi interne des traces de dégraissant. Enfin, un dernier éclat de poterie  présente une sorte de quadrillage sur la surface; ces traces ont été laissées par un battoir gaufré. L’artisan frappait l’argile avec cet instrument afin d’en enlever l’humidité. Ce tesson appartiendrait à une période ancienne estimée à ,environ, 500 avant aujourd’hui.

Un os blanchi et un bout de métal forgé, sous une forme de tige métallique, viennent compléter ces découvertes.

Les fouilles archéologiques du Fort d’Odanak vont se dérouler par sondages successifs. Munis de pelles et de truelles, les archéologues établissent un périmètre de recherches balisé par GPS et creusent des trous d’environ 30 ou 40 centimètres cubes.

Creuser sur une petite profondeur suffit. Les matières solides remontent automatiquement vers la surface. L’érosion, l’action du gel et du dégel, les lombrics, les araignées, les galeries des rongeurs et le mouvement des racines entraînent le déplacements des artéfacts. Si des découvertes importantes ont lieu sur un site de fouilles, à ce moment là, les recherches seront approfondies.