Balisage du terrain et premiers sondages

27 mai
27 mai 2010

ODANAK, le 27 mai 2010 : Balisage du terrain et premiers sondages.

Le premier jour de fouilles se caractérise par un repérage et un balisage du terrain, notamment grâce à un GPS afin de cartographier avec précision le site de recherches. Geneviève Treyvaud et Michel Plourde sont, pour l’instant, les seuls archéologues à intervenir sur le terrain.

La chaleur d’hier, environ 36°C et la forte teneur en humidité ont fait place, aujourd’hui, à un temps relativement moins chaud avec la présence d’une légère brise. Les sondages ont lieu sur les bords de la rivière Sait-François à proximité d’un marécage. Les moustiques constituent un véritable problème. C’est pourquoi, les archéologues doivent se vêtir en conséquence pour pouvoir travailler sereinement.

Communiqué de presse

27 mai
27 mai 2010

Fouilles archéologiques du 26 mai au 23 juin 2010.

Projet soutenu par le Musée des Abénakis.

Odanak, 26 mai 2010 – Du 26 mai au 23 juin 2010, au sud-ouest du village actuel d’Odanak, en bordure de la rivière Saint-François, des fouilles archéologiques vont tenter de localiser un édifice fortifié de grande importance pour l’enrichissement de l’histoire abénakise. Ces premières recherches qui prennent la forme de sondage sont placées sous la direction de deux archéologues professionnels, Geneviève Treyvaud et Michel Plourde, tous deux chargés de cours à l’Université Laval.

 

Un plan de 1720 mentionne l’existence d’une fortification et d’une redoute (bâtiment militaire situé à l’extérieur du fort) sur le territoire actuel du village d’Odanak. Sa dimension est évaluée à, environ, vingt mille mètres carrés et le dispositif rassemblerait une vingtaine de bâtiments. Ce fort est un édifice unique en ce qui concerne l’Amérique du Nord puisqu’il s’agit du seul fort construit par les Abénakis et habité par une population autochtone. Sa découverte constituerait un précédent historique. Odanak a occupé un point stratégique pour les relations Nord-Sud. Les objectifs de ces recherches sont multiples. Elles permettraient de documenter plus précisément le passé et de répondre à des questions pointues telle que la reconstitution de la diète alimentaire et du tissu végétal notamment en ce qui concerne les plantes médicinales afin d’encourager un programme de réintroduction de la flore disparue. Enfin, une synthèse sur l’occupation abénakise du territoire pourrait être réalisée.

 

Le musée des Abénakis est le promoteur de ce projet qui s’inscrit dans l’avenir puisqu’il pourrait s’échelonnait sur cinq ans si des découvertes majeures sont réalisées. Ces dernières viendraient enrichir la collection archéologique dont dispose l’institution muséale et seraient exposées au public. D’ailleurs, du 26 mai au 23 juin 2010, le grand public est invité à venir assister aux fouilles et à discuter avec les archéologues. Le point de rencontre est le Musée des Abénakis aux heures d’ouverture soit de 10 h à 17 h. Les jeudis 3, 10 et 17 juin 2010, à 17 h, une séance d’information aura lieu au Musée des Abénakis pour présenter les faits saillants du projet et, nous l’espérons, les découvertes de la semaine. Participez au concours organisé dans le cadre de ces fouilles archéologiques en écoutant CKBN.

 

 

Le Musée des Abénakis est subventionné par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec et le Conseil de Bande d’Odanak.

 

Section Blog

25 mai
25 mai 2010

Suivez les fouilles archéologiques semaine après semaine du 26 mai au 23 juin 2010 grâce a ce journal de bord, et échangez en direct sur ce sujet.